Entre les théories queer et féministes, mon travail s’intéresse à l’abstraction contemporaine. Les oeuvres à échelle du corps sont marquées par un rapport à la main par son lissage sur le matériau ou par une empreinte de la peau. Par l’empreinte du corps prélevée dans le matériau, un rapport au corps queer/féministe tend à s’émicé dans l’oeuvre. La notion d’agencement, qui expose comment s’agencent les élément, est aussi important dans mon travail. Les matériaux remodelables ou retravaillables tels la plasticine ou l’argile prévalent dans mon travail. L’appellation remodelage caractérise bien mon travail sculptural, puisque la majorité de ceux-ci sont modelés et remodelés.